Sélectionnez un thème

Méthodologie
Editorial
Introduction
Actes congrès et colloques
Actes congrès et colloques
Lettre à l'Editeur
Recherches
Littérature anglophone
Études de cas
Pédagogie et enseignement
Reportage
Communication brève
Communication internationale
Recension de livre
Recensions de livres
Formation
Revue systématique

25 article(s) trouvé(s)
p.1 - 5 sur 25

2020 - Volume xxv - - N° 1


Introduction au numéro spécial sur la dissémination d’outils d’évaluation et d’intervention basés sur les données probantes : succès, défis et leçons apprises

Geneviève BELLEVILLE, Marie-Christine OUELLET, Josée SAVARD

Lire l'article

2019 - Volume XXIV - - N° 2


Editorial « Chaud devant, chaud ! »

Grâce à Martine Bouvard, architecte scientifique du 2e Colloque francophone de pratiques en TCC (Genève, 2018) et à Michel Ylieff, rédacteur associé de la RFCCC, vous avez à portée de clic ce numéro spécial sur la supervision. Il contient six articles témoignant de la vitalité, de l’exigence et, plus étonnamment, de la convergence de vue de cinq équipes francophones de supervision TCC. Si les références restent majoritairement anglophones, ces articles partagent les pratiques et les élaborations de ces équipes régionales françaises, suisse et canadienne. Merci à la RFCCC d’accueillir ce second numéro spécial sur le thème, après celui où Lucy Clauw, Sandrine Deplus et Pierre Philippot de l’UCLouvain (2011) avaient développé la supervision clinique et les moyens d’aider le supervisé à se développer, discuté ensuite par Lucio Bizzini et Mark Freeston (2011).
La supervision en français dans le texte trouve sa place, avec sa sensibilité propre, ses métaphores et ses contextes de pratique. Ces articles confirment qu’une supervision vraiment TCC existe ! Elle s’appuie sur des références et des études. Elle avance d’hypothèses en expériences en s’appuyant sur des analyses fonctionnelles et les processus à l’oeuvre. Elle propose des méthodologies de travail descriptibles et donc reproductibles. Assise sur le corpus des données scientifiques et les règles méthodologiques précises propres à notre pratique basée sur les preuves, la supervision TCC se saisit depuis deux décennies des dimensions subjectives, émotionnelles, interpersonnelles et de développement éducatif professionnel, voire personnel des jeunes collègues (Goldfried, 2000; Bennett-Levy, 2006; James, 2007). Les articles de ce numéro spécial prolongent cette direction.

Geneviève Belleville nous partage, depuis le Canada, ses travaux sur la gestion des tensions et des pertes d’alliance en supervision. Leur identification, leur modélisation originale en analyse fonctionnelle et pistes de méta-communication permettent un partage clair avec le supervisé, chemin vers les solutions. Prêt à vous remettre en question ? Christine Favre met en avant deux outils d’exploration du vécu émotionnel et cognitif du supervisé, celui du Système Motivationnel Interpersonnel et le cycle cognitif interpersonnel avec leurs illustrations cliniques. Je vous propose un retour sur la composante d’apprentissage expérientiel en supervision de groupe, en décomposant les conditions de constitution de l’alliance de travail active, les références scientifiques et la méthodologie opérationnelle. Je développe spécifiquement les
interventions du superviseur, feedbacks et propositions d’animation. Bertrand Lloret et ses collègues girondins produisent, en publication exclusive, une étude originale interrogeant la congruence entre les projets pédagogiques du superviseur et les retours des supervisés, à différents niveaux de leur avancement professionnel. Revue Francophone de Clinique Comportementale et Cognitive RFCCC –2019 – Vol. XXIV – n°2 – p.3 Stéphanie Bertholon-Allagnat et Richard Toth soulèvent l’importante question du profil requis et des qualités attendues pour qu’un superviseur remplisse bien ses importantes missions. Non sans humour et très « troisième vague », ils nous proposent un « serment du superviseur ».
En guise de synthèse, Stéphanie Bertholon-Allagnat et Richard Toth partagent les réflexions d’un groupe de superviseurs et de thérapeutes de l’Afforthecc sur les buts, les modèles, les formats et les attentes envers la supervision.
L’équipe des auteurs émet le voeu que ces partages contribuent au succès de vos pratiques locales de supervision.
Duchesne Nicolas,
Coordinateur

Nicolas DUCHESNE

Lire l'article

2018 - Volume XXIII - - N° 3


Numéro spécial : démystification de la recherche en psychothérapie

Chères lectrices et chers lecteurs,

 

Ce numéro spécial a pour objectif de mettre à la disposition des psychothérapeutes (psychologues, psychiatres, psychothérapeutes en thérapie comportementale et cognitive [TCC]), des infirmiers pratiquant l’approche comportementale et cognitive, autrement dit, toute personne pratiquant des thérapies, des clefs afin de mieux comprendre les articles rapportant des « études contrôlées randomisées ».

 

Les TCC s’appuient sur des protocoles de prise en charge centrés sur des diagnostics : la diminution des symptômes étant la preuve de l’efficacité de la prise en charge. Ces protocoles ont démontré leur efficacité et ils sont enseignés dans les diplômes spécialisés en TCC. Ils ont fait l’objet d’articles scientifiques publiés dans des revues.

 

Ce numéro fournit un « mode d’emploi des textes scientifiques » afin que les cliniciens non-chercheurs acquièrent un regard plus aiguisé et fassent la différence entre une technique thérapeutique empiriquement validée et une autre qui n’a pas suffisamment fait ses preuves. Plus exactement, nous avons cherché à vous donner un regard plus critique sur les textes « scientifiques » afin que vous preniez « moins pour argent comptant » les textes publiés dans les revues.

 

Le premier article « Où est passée la science en psychologie clinique » écrit par Drapeau & Korner explore les différentes manières pour un thérapeute installé en libéral de maintenir une « bonne pratique » après l’obtention de ses diplômes. En effet, avoir un diplôme en TCC est le signe d’une reconnaissance d’acquis théoriques (décrire la prise en charge d’une personne présentant une agoraphobie par exemple) et d’habiletés pratiques (validation d’un mémoire portant sur des « cas cliniques »). Or les connaissances scientifiques évoluent. Pour exemple, l’apport de la psychopathologie cognitive et l’étude des processus transdiagnostiques vont très certainement modifier (voire révolutionner) la pratique des psychothérapies. Il existe des guides de pratique clinique et des conférences de consensus pour maintenir ses connaissances à jour. L’article de Drapier & Korner met en garde les cliniciens et leur demande d’avoir un regard plus « critique » face aux guides de pratique clinique.

 

 

 

Le second article « Lire les résultats de recherche en psychothérapie ? Petit guide de survie aux statistiques à l’usage des cliniciens » par de Roten & Crettaz von Roten explique notamment les trois principaux indices statistiques. Ces indices permettent d’affirmer que la technique est efficace (ou non) d’un point de vue « scientifique ». Normalement les experts des revues ont vérifié l’exactitude des données présentées avant la publication. L’objectif des auteurs est de vous faire comprendre ces indices statistiques afin de démystifier la recherche scientifique.

 

Le troisième article « Rédiger une étude de cas en TCC : Guide à l’usage des thérapeutes qui souhaitent défendre leur travail de façon rigoureuse » d’Ortega, Rengade, Maccaferri & Brodard évoque comme son nom l’indique la rédaction d’une étude de cas en thérapie comportementale et cognitive. Les auteurs s’appuient sur le canevas proposé aux cliniciens en formation dans leur Master of Advanced Studies (MAS) en psychothérapie comportementale et cognitive (Suisse-Romande). Ils détaillent les différents points à aborder avec un focus sur l’aspect rédactionnel de l’étude de cas. Cet article est théorique et permet aux étudiants et cliniciens d’avoir une référence de présentation de cas. Précisons qu’il existe d’autres modèles en ce domaine.

 

Pour conclure, je remercie les auteurs et les « reviewers » de ce numéro spécial d’avoir respecté les délais imposés pour la publication. La Revue Francophone de Clinique Comportementale et Cognitive souhaite inciter ses lecteurs à publier sur leur pratique après la lecture de ce numéro.

Martine Bouvard

Lire l'article

2017 - Volume XXII - - N° 2


Editorial

Lire l'article

2017 - Volume XXII - - N° 3


Editorial

Grazia Ceschi, Céline Douilliez, Anne Denis, Céline Baeyens

Lire l'article


 
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Suivant
© 2021 RFCCC. Tous droits réservés. Réalisé par Comase Info avec CodeWeb