Recherches

Comment évaluer l’efficacité d’une intervention thérapeutique ? Présentation et illustration d’un protocole en lignes de base multiples How to measure the effectiveness of a therapeutic intervention? Presentation and illustration of a multiple-baseline design

Une pratique basée sur les données probantes est aujourd’hui prescrite dans les secteurs médicaux et particulièrement en médecine et en psychologie. En accord avec cette pratique, une évaluation des effets de l’intervention thérapeutique est indispensable. Cette évaluation ne peut cependant se limiter aux impressions cliniques qui sont influencées par des biais cognitifs potentiellement responsables d’erreurs de jugement. L’évaluation à l’aide d’outils avant et après l’intervention est une méthode plus objective souvent envisagée par les thérapeutes. Cependant, celle-ci ne permet pas de contrôler la variabilité intra-individuelle des mesures ciblées. Une alternative à cette limite de contrôle de la variabilité est l’utilisation de mesures répétées dans le temps comme le prescrit les protocoles en lignes de base multiples par exemple. En outre, l’inclusion de mesures de transferts et contrôles à ce protocole permet de vérifier la spécificité des effets de l’intervention proposée. Cet article présente les protocoles en lignes de base multiples et illustre comment les intervenants peuvent l’implémenter dans un contexte clinique afin d’évaluer l’efficacité de leurs interventions qu’elles soient psychothérapeutiques ou pharmacologiques.

Evidence-based practice is increasingly prescribed in the medical field, particularly in medicine and psychology. In line with this practice, an evaluation of the effects of therapeutic intervention is essential. However, this evaluation cannot be limited to clinical impressions that may be influenced by cognitive biases potentially leading to judgment errors. Pre and post-intervention assessment using tools is a more objective method often considered by therapist. However, this method does not allow to control for the intra-individual variability of the targeted measures. An alternative to control for this variability is the use of repeated measurements over time as prescribed by multiple baseline design. In addition, the inclusion of transfer and control measures in this design allow to control for the specificity of the proposed intervention. This manuscript presents the multiple baseline design and illustrates how therapist can implement them in a clinical context in order to measure the effectiveness of the intervention provided, whether psychotherapeutic or pharmacological.

Mots-clés : efficacité, intervention clinique, lignes de base multiples, psychologie clinique Key words : efficacy, clinic intervention, multiple baselines, clinical psychology

Audrey KRINGS, Sylvie BLAIRY

Lire l'article

Revue systématique

La Théorie de la Dissociation Structurelle de la Personnalité : une Théorie pour Conceptualiser les Troubles d’Origine Traumatique The Theory of the Structural Dissociation of the Personality: a Theory for the Conceptualization of Trauma-related Disorders

 

Cet article présente la théorie de la dissociation structurelle de la personnalité développée par Van der Hart, Nijenhuis et Steele (2006; 2010) sur la base des travaux de Janet. Cette théorie permet de conceptualiser les troubles d’origine traumatique en tant que troubles de nature dissociative, du plus simple comme le trouble de stress post-traumatique au plus complexe comme le trouble dissociatif de l’identité. Elle définit le concept de dissociation comme une division de la personnalité pré-morbide en deux ou plusieurs parties dans les suites d’événements traumatiques lorsque le sujet ne possède pas assez de capacités intégratives. Les capacités intégratives sont faites de deux actions : la synthèse et la réalisation (comprenant la personnalisation et la présentification). Les parties dissociatives sont de deux types : (1) la partie émotionnelle de la personnalité qui reste fixée sur l’expérience traumatisante et s’engage dans le système d’action défensif (attaque, fuite, mort feinte, soumission, figement, hypervigilance) ou le système d’attachement comme les pleurs d’attachement; (2)  la partie apparemment normale de la personnalité qui s’engage dans les activités du quotidien et tente d’éviter les souvenirs traumatiques, leurs rappels et les intrusions des parties émotionnelles. Cet article présente l’apport des théories de l’apprentissage à cette théorie, qui sont en jeu en particulier dans le maintien de la dissociation structurelle. La définition de la dissociation proposée par ces auteurs permet de différencier des symptômes qui peuvent sembler similaires mais qui sont néanmoins distincts. La théorie de la dissociation structurelle de la personnalité présente un intérêt notable pour conceptualiser les troubles d’origine traumatique, et elle a sa place dans le champ des thérapies cognitivo-comportementales.

 

 

This article presents the theory of the structural dissociation of the personality, developed by Van der Hart, Nijenhuis and Steele (2006; 2010) and based on Janet’s work. This theory allows for the conceptualization of trauma-related disorders as disorders of a dissociative nature, from the simplest one as in the case of post-traumatic stress disorder to the most complex one such as the dissociative identity disorder. It defines the concept of dissociation as a division of the pre-morbid personality into two or more parts when the individual possesses insufficient integrative abilities following traumatizing events. The integrative abilities consist of synthesis and realization. Realization includes personification and presentification. Dissociative parts are of two types: (1) the emotional part of the personality, which remains fixated on the traumatizing experience and is mediated by defense action systems, such as fight, flight, feigned death, submission, freezing or hypervigilance, and attachment action system, such as attachment cry; and (2) the apparently normal part of the personality which engages in actions of daily activities and tries to avoid traumatic memories, their reminders, and intrusions from the emotional parts. This article presents the contribution of learning theories to this theory, in particular those which are involved in maintaining the structural dissociation. The definition of dissociation as proposed by these authors allows to differentiate symptoms that may seem similar but are however distinct. The theory of the structural dissociation of the personality is revealed to be of significant interest to the conceptualization of trauma-related disorders, and as having a central place in the field of cognitive-behavioral therapies.

 

Mots-clés : trouble dissociatif, trouble de stress post-traumatique, trauma, théorie de la dissociation structurelle de la personnalité , dissociation Key words : dissociative disorder, post traumatic stress disorder, trauma, theory of the structural dissociation of the personality , dissociation

Olivier Piedfort-Marin

Lire l'article

Actes congrès et colloques

La thérapie à médiation corporelle dans le traitement des troubles de santé mentale: « Du corps perdu au corps retrouvé » Body-oriented therapy in the treatment of mental disorders. “From the lost body to the recovered body

De nos jours, le lien corps-esprit est un enjeu important dans le traitement des troubles de santé mentale. Ces troubles sont souvent associés à des problèmes d'image corporelle. La littérature propose différentes approches : des thérapies verbales, non verbales et mixtes. La thérapie à médiation corporelle, est un exemple de thérapie mixte, dans lequel les expériences verbales et non-verbales sont utilisées pour stimuler les personnes souffrant de troubles de santé mentale à être plus conscientes de leur corps. Cette approche est surtout influencée par la thérapie cognitivo-comportementale et elle s’appuie sur les données probantes issus de la recherche. L’objectif principal de la thérapie à médiation corporelle est d’améliorer le bien-être et l’autonomie et de responsabiliser la personne en promouvant la conscience du corps, des sens et du mouvement corporel dans tous ses aspects en réunissant le corps et l’esprit.

Today, the body-mind link is an important issue in the treatment of mental health disorders. These disorders are often associated with body image problems. Therefore, the literature proposed different approaches: verbal, non-verbal or mixed therapies. The body-oriented therapy is an example of mixed therapy where both verbal and non-verbal experiences are used in order to stimulate the individuals with mental health disorders to get in touch with their body and their inner world. This approach is mainly influenced by cognitive behavioral therapy and based on research evidence. The main objective of body-oriented therapy is to improve well-being, autonomy and empowering the individual by promoting sensory, body and movement awareness in all its facets bringing together physical and mental aspects.

Mots-clés : concept de Soi, perception corporelle, santé mentale, thérapie à médiation corporelle Key words : body image, self-concept, mental health, body oriented therapy

Michel PROBST, Christophe MAIANO

Lire l'article

Recension de livre

Les psychothérapies cognitives et comportementales

Jacques van Rillaer

Lire l'article
© 2021 RFCCC. Tous droits réservés. Réalisé par Comase Info avec CodeWeb