Recherches

Entretien motivationnel de groupe dans le trouble de l’usage d’alcool : à plusieurs, c'est mieux ? Motivational interviewing in groups in Alcohol Use Disorder: is it better if we do it together?

 

Objectif. L’entretien motivationnel est une psychothérapie brève, validée empiriquement et très largement diffusée à l’heure actuelle. A ce jour, de nombreuses méta-analyses ont montré son efficacité dans divers domaines, et notamment en addictologie. Wagner et Ingersoll (2013) ont publié un guide clinique permettant d’adapter l’entretien motivationnel à des groupes. L’objectif de cette étude pilote est de vérifier la faisabilité et l’efficacité d’une telle procédure auprès d’une population française. Méthode. Le groupe expérimental est composé de douze patients présentant un trouble de l’usage de l’alcool. Deux groupes d’entretien motivationnel, de quatre séances hebdomadaires, ont été menés. Treize patients présentant un trouble de l’usage de l’alcool ont été assignés au groupe contrôle, sans suivi psychothérapeutique. Résultats. A l’issue de la thérapie, les sujets du groupe expérimental montrent une diminution significative de leur consommation d’alcool et de leur symptomatologie anxio-dépressive. Pour les sujets du groupe contrôle, aucun changement significatif n’a pu être trouvé. Discussion. Cette étude pilote montre des résultats encourageants en faveur de l’efficacité de l’entretien motivationnel de groupe en France.  Les implications cliniques ainsi que les limites prolongements de l’étude sont discutés.

 

Objectives: Motivational Interviewing (MI) is a brief psychotherapy, empirically validated and widely distributed, which combines a supportive, collaborative and empathic counselling style with a consciously directive method as a means to positively resolve tension created by unresolved ambivalence about change. Several meta-analyses and reviews of randomized control trials of MI interventions exist to date, showing the positive effects of MI and particularly in alcohol related issues. Wagner and Ingersoll (2013) published a clinical guide in order to better adapt motivational interviewing to groups. The purpose of the present pilot study is to assess the feasibility and efficacy of such a procedure with French adults with alcohol use disorder. Method: The experimental group consisted of twelve patients with alcohol use disorder. Two groups of motivational interviewing of four weekly sessions were conducted, following Wagner and Ingersoll’s procedure (2013). Thirteen patients with similar characteristics were assigned to the control group, without any psychotherapeutic intervention. Participants filled in at intake self-report measures of such as the AUDIT (Alcohol Use Disorders Identification Test), the AASE (Alcohol Abstinence Self-efficacy Scale), the SWLS (Satisfaction With Life Scale), the RSE (Rosenberg Self-Esteem Scale), the SHS (Subjective Happiness Scale) and the HAD (Hospital Anxiety Depression Scale). The same questionnaires were administered at post-test, 4 weeks later. Results: Participants in the experimental group showed a significant decrease in alcohol consumption and in anxiety and depressive symptomatology after the MI group sessions. There are no statistical significant differences on the other variables. No significant changes were found for the control group. Discussion: This pilot study shows encouraging results for feasibility and the efficacy of motivational interviewing in groups in France and the clients’ good adherence to group therapy and positive reactions. Implications for clinical practice, limits and proposals for future research are discussed.

Mots-clés : trouble de l'usage de l'alcool, thérapie de groupe, entretien motivationnel, dépression, anxiété Key words : alcohol use disorder, group therapy, motivational interviewing, depression, anxiety

A Csillik, L Devulder, P Louville, Y Edel

Lire l'article

Actes congrès et colloques

Estime de soi et haut potentiel Self-esteem and gifted people

 

Depuis plusieurs années, l’intérêt pour le haut potentiel est grandissant. D’abord chez les enfants, les professionnels de la santé et de l’éducation ont tenté de comprendre les enjeux de ce mode de fonctionnement particulier. Petit à petit, les parents ont commencé à s’intéresser au haut potentiel adulte. Aujourd’hui, cette question s’est élargie et à beaucoup de personnes, tant les enjeux personnels, sociaux et professionnels peuvent être touchés. Plusieurs questions sont ainsi soulevées. La première concerne les fondements du haut potentiel : qu’est-ce exactement ? La deuxième questionne le développement du haut potentiel dans une histoire de vie. La troisième s’interroge sur le lien entre l’estime de soi et le haut potentiel. Enfin, cela questionne les pistes d’interventions à mettre en place dans ce genre de suivi.

 

Since several years, interest for gifted individuals is rising. First, health and education professionals have tried to understand the stakes of this particular way of functioning in gifted children. Little by little, the parents have started showing interest for their own status of gifted adults. Nowadays, the question has widened and starts to interest many people, given the personal, social and professional implications. Among the many questions raised, the first deals with the nature of giftedness: how to define it exactly? The second question deals with the evolution of gifted people during life. The third question is about the relationship between these people and self-esteem. Finally, how to intervene to accompany the gifted persons?

Mots-clés : WAIS IV, talents, psychothérapie, modèle de Gagné, identité, haut potentiel, estime de soi, dons, adulte Key words : WAIS IV, talents, psychotherapy, model of Gagné, identity, gifted, self-esteem, gifts, adult

J Hagelstein

Lire l'article

Actes congrès et colloques

Le développement de l’estime de soi: implications pour l’intervention auprès des enfants et des adolescents dans une approche centrée sur les forces Self-esteem development: implications for the intervention with children and adolescents in a strengths-based approach

 

Les définitions de l’estime de soi varient sensiblement d’un auteur à l’autre, le plus souvent parce qu’elles sont soutenues par des modèles issus de différents courants de la psychologie. Cet article pose un regard développemental sur l’estime de soi, à la recherche d’un autre éclairage sur les concepts complexes liés au soi. Les implications pour les interventions sur l’estime de soi auprès de l’enfant et l’adolescent sont soulignées. Particulièrement, la pertinence d’une stratégie générale basée sur le développement des forces est discutée, tant à visée préventive que dans le cadre d’une psychothérapie.

 

Definitions of self-esteem are different according to the authors, more often because the underlying theoretical model comes from a different approach in psychology. This article takes a developmental perspective on self-esteem, trying to understand complex self-related concepts from another point of view. Implications for the intervention on self-esteem with children and adolescents are underlined. Especially, the relevance of a global strategy based on the developpement of strenghts is discussed, both for prevention and for psychotherapy.

Mots-clés : forces, estime de soi, enfant, développement Key words : strenghts, self-esteem, child, development

S Deplus, C Busana

Lire l'article

Recension de livre

Imagerie mentale et psychothérapie

Grazia Ceschi, Arnaud Pictet

Lire l'article
© 2018 RFCCC. Tous droits réservés. Réalisé par Comase Info avec CodeWeb